Constance ou la douceur des vagues. - J.L, artiste-peintre

J.L, artiste-peintre

J.L, artiste-peintre

Constance ou la douceur des vagues.

L'Hôtel des Embruns donnait directement sur le Sillon. Lorsque Constance pénétra dans le grand salon, elle eut l'impression d'être happée par le paysage qu'encadrait la baie vitrée. La pièce semblait se prolonger d'un immense tableau vivant composé de sable et d'eau. Il faisait beau, le soleil du mois de mai donnait un éclat éblouissant à chaque vague et les vases mouillées, à l'approche du rivage, reflétaient la silhouette des  promeneurs, la voile blanche ou colorée de quelque bateau. Elle eut envie de se baigner.

 

Sonia Guilloux,  Constance ou la douceur des vagues.

 

Instants, aquarelle 2018

Soir de septembre, aquarelle 2017



24/06/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres